twitter google-plus facebook instagram pinterest Rechercher triangle-down Femme Actuelle Les Testeuses Hellocoton Mon compte
Vous êtes sur la partie communautaire de Beauté Addict : Le Blog de Nadja

publié le 17 septembre 2017 Divers › Spirituel / culturel
Cinéma : Nos années folles

Ce week-end, j'avais prévu d'aller me balader à Dijon pour les Journées du Patrimoine. Et puis entre le temps tout gris hier matin, une machine à laver en panne, une copine qui me laisse tomber, un peu de fatigue... j'ai eu la flemme de faire les 2 heures de route.
Alors à la place, c'est week-end ménage (un peu) et cocooning (beaucoup). J'en ai d'ailleurs profité hier pour aller au ciné voir Nos années folles, un film dont la bande annonce m'avait beaucoup plu.

Le pitch : La véritable histoire de Paul qui, après deux années au front, se mutile et déserte. Pour le cacher, son épouse Louise le travestit en femme. Dans le Paris des Années Folles, il devient Suzanne. En 1925, enfin amnistié, Suzanne tentera de redevenir Paul…
Un film d'André Téchiné avec Pierre Deladonchamps et Céline Sallette dans les rôles principaux.

C'est un film très réussi, avec de très belles images, des décors travaillés. J'ai notamment beaucoup aimé la première partie, le dur quotidien de la guerre (le film n'édulcore pas l'époque, nous emmène du front aux hôpitaux où sont soignées les gueules cassées), l'amour entre Louise et Paul (je ne sais pas si c'est la façon de filmer, le jeu des acteurs ou sans doute tout cela à la fois, mais ce film dégage une sensualité folle), la difficile transformation de Paul en Suzanne.
La seconde partie du film m'a mis plus mal à l'aise. Je n'entrerai pas dans les détails pour ne rien spoiler, mais je ne m'attendais pas à cette évolution du couple. Penser que tout cela est une histoire vraie rend le film d'autant plus dur parfois.

Nos années folles est avant tout une histoire d'amour, l'amour d'une femme qui aime son mari, qui est prête à tout pour l'aider, qui accepte tout de lui, et qui ne cessera jamais de l'aimer, comme le laisse entendre la dernière scène. L'amour dans ce qu'il a de plus beau, mais de plus noir aussi.
C'est aussi un questionnement intéressant sur l'identité : qu'est-ce qu'être un homme, une femme, comment se sent-on plutôt l'un, plutôt l'autre, peut-on être les deux, comment peut-on trouver sa place dans un couple quand on ne sait plus si on est un homme ou une femme?

En bref c'est un très beau film, le genre dont on ne ressort pas tout à fait indemne et qui nous trotte dans la tête pendant quelques temps encore...

7 votes 7 commentaires

Partagez cet article


Réagissez à l'article de Nadja

ALEXCHAMP

, le 17 septembre 2017 à 11:01

Coucou, merci pour cette présentation, bisous

Missetoilefilante

, le 17 septembre 2017 à 11:38

coucou,merci pour ton avis; je n'ai pas entendu parler de ce film. si ça te dit, j'organise un concours en partenariat avec la marque Pagès sur facebook www.facebook.com/…
Bises et bon dimanche

jodanelle

, le 17 septembre 2017 à 15:12

hello merci pour ton avis, on est fans de ciné et j'étais tentée mais j'ai vu des extraits bisous++

angemarie

, le 17 septembre 2017 à 17:22

Pas vu d'extrait , merci pour ton avis , bisous

MANIKA

, le 17 septembre 2017 à 17:58

Je le note j'avais beaucoup aimé la BD mauvais genre de Chloé Cruchaudet qui raconte cette histoire. keskonfe.eklablog.com/… Merci e l'info j'avais passé à coté je note ! bonne fin de journée et c'est vrai que c'était un temps à aller au ciné ! bises

Nadja

, le 20 septembre 2017 à 20:48

Je ne savais pas qu'il y avait une BD, apparemment à l'origine c'est un roman mais je n'en avais jamais entendu parler. Merci pour l'info en tout cas!

ladyamandineg

, le 18 septembre 2017 à 11:10

Coucou Nad ja
Tu me donnes envie d, aller le voir, merci pour le partage
Très bonne semaine, bises :) )
À bientôt


Si vous avez un compte Addict, connectez-vous !

Sinon, utilisez simplement le formulaire ci-dessous pour déposer votre commentaire :

Votre pseudo *

URL de votre site ou blog

Votre commentaire *

Afficher les commentaires


D'autres articles pouvant vous intéresser :

Sables mouvants

Un autre poème de Prévert que j'aime beaucoup, un peu plus connu que le précédent puisqu'il faisait partie de la bande originale du film Les visiteurs du soir (dont les dialogues ont d'ailleurs été écrit par Prévert lui-même) : Sables mouvants Démons et merveilles Vents et...

Lire...

Petite citation pour celles qui, comme moi, sont amatrices de lecture : "Un livre, cela se dévore et se hume, c'est un parfum qui est une nourriture, une odeur qui est un incendie." Hubert Juin PS : une nouvelle roue est arrivée, spéciale fête des pères! Bonnes chances à toutes!

Coin lecture

Pour mon anniversaire, mon amoureux m'a offert le tout dernier Marc Lévy, paru mi-avril : L'étrange voyage de Monsieur Daldry. Une très bonne idée puisque j'aime beaucoup cet auteur, et que j'ai lu tous ses romans sans exception! J'ai donc profité du soleil et du week-end...

Séance télé

Un petit mot rapide tout en regardant la Princesse de Montpensier. C'est un très joli film, avec de beaux jeunes hommes et des belles robes, mais certaines scènes de batailles sont tout de même un peu longues... Mais il faut que je vous laisse, le beau De Guise va tenter de séduire la...

Au delà

Certaines d'entre vous ont-elles été voir le film Au delà au cinéma? C'est le dernier Clint Eastwood, avec Cécile de France, et ça parle de la vie après la mort. Il est diffusé en ce moment vers chez moi, et comme j'ai lu à la fois de très mauvaises critiques sur ce film et...

Beauté AddictBlogs B.A.Tous les BlogsParler pour ne rien direAu delà