twitter google-plus facebook instagram pinterest Rechercher triangle-down Femme Actuelle Les Testeuses Hellocoton Mon compte
Vous êtes sur la partie communautaire de Beauté Addict : Le Blog d'Etpiscesttout
Et pis c'est tout ! - le blog de Etpiscesttout

publié le 25 janvier 2018 Divers › Voyages / tourisme

Le sentier Blanc Martel, d’une quinzaine de kilomètres, relie le Point sublime (à Rougon) au Chalet de La Maline (sur la route des Crêtes à La Palud-sur-Verdon). Il permet d’entrer dans les profondeurs des Gorges du Verdon en suivant le cours de la rivière sur sa rive droite. La randonnée regorge de paysages magnifiques, et mérite qu’on la parcourt.

Une si belle randonnée a le gros inconvénient d’être est très prisée en période estivale. Commencez alors la randonnée très tôt le matin pour éviter la foule, ou préférez lui une autre randonnée, pour être plus au calme.

La traversée est estimée à 7 heurs, augmentée d’une petite heure si l’on décide de rallonger par la Mescla. Cependant ce n’est qu’une estimation : tout dépend du rythme de marche (et surtout du nombre d’arrêts photo).

La randonnée n’est pas aussi variée que l’était le Sentier du Pêcheur, ni aussi impressionnante qu’est le Sentier de l’Imbut, mais elle reste très belle. Le long du sentier, qui ne fait que monter et descendre, on a la chance de passer par des des tunnels creusés par la main de l’homme, des brèches aériennes, et la célèbre passerelle de la brèche Imbert.

L’office du tourisme de Castellane décrit la randonnée de manière concise mais complète :

Depuis le Chalet de la Maline, descendre vers le fond des Gorges. A l’intersection, suivre à gauche en direction du Point Sublime jusqu’à la difficile montée de la Brèche Imbert. Descendre les escaliers métalliques raides pour atteindre le bord du Verdon. Poursuivre le sentier jusqu’aux deux tunnels (prévoir des lampes de poche). Remontez ensuite vers le belvédère du couloir Samson puis traversez la route pour continuez le sentier jusqu’au Point Sublime (150m plus haut).

Attention : le sentier Blanc Martel n’est pas une boucle ! Des navettes font le lien entre le Point Sublime et le Chalet de la Maline en période à forte affluence touristique. Hors saison, il n’y a pas de navette. La première solution est de prendre un taxi (en espérant qu’il y est des disponibilité, se renseigner AVANT de commencer la randonnée). La seconde solution est de découvrir le sentier en 2 fois : un aller retour jusqu’à la brèche Imbert au départ du chalet de la Maline, puis un second aller retour jusqu’à la brèche Imbert avec un départ depuis le Point Sublime (bon nous on a triché on est parti depuis le couloir Samson).

A noter que le sentier a récemment été rajeuni : les escaliers et les passerelles ont été restaurés et le tunnel a été percé de quatre fenêtres pour nous permettre d’admirer la nature préservée.

Après de longues hésitations, nous nous sommes décidé à parcourir le Sentier Blanc Martel. La météo s’annonçait humide. Mais la veille, elle prévoyait aussi des averse et ça n’a pas été le cas. Et nous avons eut raison … Nous n’avons eu droit qu’a quelques gouttes de pluie lors de la remonté au Chalet de la Maline le premier jour … rien de plus.

Étant hors saison et donc sans navette entre la Maline et le Point Sublime, nous avons suivi les conseils du gérant de notre Camping, ainsi que ceux de l’Office du Tourisme de Castellane, et avons décidé de faire la randonnée sur 2 jours.

Le premier jour a été consacré à la portion entre le Chalet de la Maline et la brèche Imbert. Le deuxième jour à l’autre portion : du Point Sublime du couloir Samson à la brèche Imbert.

 

Premier jour : du Chalet de la Maline à la Brèche Imbert … ou pas …

La première chose que nous a interpellé lors de notre arrivée au Chalet de la Maline, est le nombre de places très limité pour se garer … une raison de plus, en pleine saison, de commencer la randonnée très tôt…

Le début du parcours est très agréable, on traverse une flore luxuriante sur un petit sentier qui serpente et descend gentiment … A ce moment la nous sourions : cette randonnée s’annonce facile…

Étant en plein préparatif pour notre prochain roadtrip américain nous n’avions pas aussi bien préparés nos visites et excursions qu’on le fait habituellement… On y a été “à la cool”, quasiment les mains dans les poches… Je n’ai pas vérifié ce que Julian m’a indiqué. La semaine avant le départ, je lui ai envoyé quelques pages de blog qui parlaient des randonnées à faire des les Gorges du Verdon, et lui ai laissé le soin de tout lire et de faire un choix. Avant de faire la randonnée, il m’a juste dit : tu verras la randonnée est de niveau facile à moyen, et on marchera pendant quasi toute la randonnée le long du Verdon …. J’aurais du vérifier ses dires … (nous avons compris le deuxième jours qu’il s’était certainement emmêler les pinceaux entre le sentier Blanc Martel et sentier du Pêcheur …).

La descente commence à être plus raide. On emprunte des marches faites de pierres… Je déteste ces grandes marches. Avec mes petites pattes toutes courtes, la descente est désagréable … Je pense à la remonté du soir… J’ai mal aux cuisses rien que de l’imaginer… Sur le sentier nous croisons des déchets abandonnés (les premier d’une longe série) … j’enrage et vocifère … pourquoi les gens ne pensent pas à prendre un sac pour leurs déchets… pourquoi souiller une si belle nature … Le pompon arrive quelques mètres plus bas … Un marcheur a abandonné du papier toilette souillé à même le sentier … une honte !

Premier arrêt juste avant le Pas d’Issane, la vue est magnifique. On aperçoit au loin la Passerelle de l’Estellié. Un couple de randonneur tente de nous dissuader de continuer la randonnée … le ciel est grisonnant… ils craignent un orage … On s’est fait avoir les jours précédents …. et on décide donc de continuer notre route.

Vue depuis le Pas d’Issane
Au fond des Gorges, la Passerelle de l’Estellié, qui rejoint le sentier de l’Imbut
Passerelle du Pas d’Issane

Nous marchons jusqu’au carrefour des Cavaliers. On hésite à faire le détour jusqu’à la passerelle de l’Estellié… J’ai très envie de la voire et de l’emprunter… Mais nous avons prévu de faire le sentier de l’Imbut en fin de semaine, et nous la traverserons à ce moment la… On ne fera donc pas le crochet jusque là. Si nous avions su que la météo ne nous permettrait pas d’y aller (mais avec des si on pourrait refaire le monde …) … J’aurais adoré admirer de prêt cette passerelle à l’architecture si particulière …

Nous arrivons ensuite au Pré d’Issane. Et nous voila parti pour la partie la plus monotone et longue de la journée … : ça monte, ça descend… nous marchons principalement au milieux des arbres et des Sapins. On est parfois à flanc de falaise, a plusieurs mètres très au dessus du Verdon … Je switch en mode enfant/ado capricieux et je commence à râler : c’est long, c’est quoi cette arnaque, tu ne m’avais pas dit que la randonnée était dans la forêt… et en plus on est même pas proche de l’eau … on rigole alors …. et on continu de marcher… la marche le long du Verdon sera certainement un peu plus loin, ou dans la partie qu’on explorera demain …

On longe enfin le Verdon … et on décide de s’arrêter pour manger … on s’installe  au bord de l’eau … Le paysage est magnifique…

l'article complet est ici 

1 vote 0 commentaire

Partagez cet article


Réagissez à l'article d'Etpiscesttout

Si vous avez un compte Addict, connectez-vous !

Sinon, utilisez simplement le formulaire ci-dessous pour déposer votre commentaire :

Votre pseudo *

URL de votre site ou blog

Votre commentaire *

Afficher les commentaires


D'autres articles pouvant vous intéresser :

Ile Catalinita : paradis des Caraïbes ou cimetière de braconniers ?

Lors de mes précédents posts voyage, je n’ai parlé que des Etats Unis, qui est, et restera j’en suis certaine, ma destination préférée. Mais outre ce magnifique pays, j’ai eu la chance d’en visiter d’autres, notamment la République Dominicaine. Le voyage sur cette portion de...

Horseshoe bend : un tableau magnifique des méandres du Colorado !

Horseshoe bend offre un point de vu à couper le souffle sur les méandre du Colorado. Situé le long de l’US89 à quelques miles de Page en Arizona et de son fameux Lac Powell, et à deux minutes d’ Antelope Canyon. Il est incontournable, si vous visitez la région, de se rendre à ce point de...

Voyage aux États Unis : les 3 papiers indispensables ?

Un roadtrip américain se prépare longtemps à l’avance, qu’on passe par une agence, ou qu’on organise son périple de A à Z par ses propres moyens. Après avoir défini son parcours, ou au moins les grandes lignes de celui ci, il faut s’assurer d’être en mesure d’entrer aux États...

Maison de la Malnaye, chambre d’hôte bio et écolo au cœur de la Vendée !

Courant juin, nous nous sommes rendu dans l’ouest de la France pour notre Premier Hellfest . Hors de question pour moi de dormir au Camping du festival (j’ai besoin de dormir et de me laver dans une douche propre et chaude), seulement voila, en février (pour le mois de juin) tout était déjà...

Ooh aah point, quelques pas dans le Grand Canyon pour y découvrir son immensité !

Il existe plusieurs façons de découvrir le Grand Canyon, la plus populaire (et la plus accessible) est de parcourir la Rim Trail (South Rim), chemin très facile et ombragé, parsemé de points de vues tous différents et plus magnifiques les uns que les autres. Ce parcours peut se faire soit à...

Beauté AddictBlogs B.A.Tous les BlogsEt pis c'est tout !Ooh aah point, quelques pas dans le Grand Canyon pour y découvrir son immensité !