twitter google-plus facebook instagram pinterest Rechercher triangle-down Femme Actuelle Beauté-Addict Hellocoton Mon compte

Soins

Sujet créé le 28 janvier 2016 à 11h37 par

La dermatillomanie est une maladie très peu connu en France. Elle est considérée comme un TOC compulsif qui attaque la peau. Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas quelque chose de voulu, contrairement a ce que certaine personnes pensent ou vont penser, ce n’est pas quelque chose que l’on contrôle.

Etre atteinte de dermatillomanie s’est rechercher la moindre imperfection sur sa peau, le dermatillomane est tellement perfectionniste qu’il va même jusqu’à voir une imperfection la ou il n’y en a pas, pour « purifier » sa peau (pore dilaté, point noir, boutons croute), il va se gratter, percer, parfois même aider par une aiguille, pince à épilé, tout ce qu’il trouvera d’assez pointu qu’il peut enfoncer dans la peau, voir même l’arracher quitte à la rendre à vif, dans ces moments là, il tombe dans un état que l’on appel « semi-hypnotique » qui fait qu’il ne se rend pas compte de ses gestes. Il perd la notion du temps, comme si le monde ne tourner plus, seul ses imperfections existent, 5minutes pour lui sont souvent en réalité 1heure, 1heure 30 voir plus. Lors de ces crises, le dermatillomane perd complètement le contrôle de qui il est. Le grattage devient synonyme de bien être.

En sortant de cet état semi-hypnotique, lorsque toute les tensions interne ont été soulager avec se grattage car oui il lui est impossible d’arrêter tout seul, même si sont subconscient lui crit « stop arrête toi sa suffit » dans ces moments là, ce n’est qu’une petite voix insignifiante. Lorsqu’il reprend conscience de la réalité et qu’il voit les dégâts qu’il s’est infligé, le dermatillomane va se sentir plus bas que terre. La honte, la culpabilité, le dégoût, l’humiliation, la haine de soi vont prendre part de lui. Il voudra se cacher aux yeux du monde entier, perdra confiance, s’ensuivra des moments de pleure, des moments de doute, de remise en question, pourquoi moi ? Pourquoi je n’ai pas réussi a me contrôler ? Cette maladie est très fatigante moralement. Lorsque l’on sait que certaines malade peuvent faire jusqu’à plusieurs « crises » par jour, imaginer vous à leur place avec le visage, les jambes ou les bras complètement détruit. Quelle image auriez-vous de vous ?

Vous vous demandez mais pourquoi faire sa ? Et bien pour certaines personnes, s’est l’ennui, la colère, l’excitation, la peur, la solitude et l’anxiété. Pour d’autre cela peut être un traumatisme vécu il y a plusieurs année.

La personne en quête de perfection et qui a l’obsession des défauts a un manque de confiance en soi, ou veut toujours bien paraître alors pourquoi causer des dommages sur son apparence ? En psychologie, la logique est souvent inversée… Car dans son cerveau l’imperfection partira forcément plus vite si on la purifie… Ce qui dans son état « normal », elle sait très bien que c’est complètement faux !
Tout en sachant qu’elle n’atteindra jamais la perfection (ce qui la frustre encore plus au passage), elle continue…

La personne a aussi un besoin d’équilibre, sa peau massacrée est comme le reflet de sa vie. Par exemple ne pas supporter la moindre imperfection, s’est comme ne pas supporter que les différents aliments soient mélangés dans son assiette, qu’ils sont bien tous mis les uns à côtés des autres lais en aucun cas qu’ils se touchent.

La peur de montrer ce que l’on ressent. Pour une dermatillomane, montrer ses émotions est une forme de faiblesse. Si je montre que je suis triste, si je pleure ou m’énerve devant quelqu’un alors on pensera de moi que je suis faible, montrer que je ne suis pas parfaite comme je le souhaiterais. Montrer ma joie c’est un peu perdre le contrôle de moi. Pour les personnes comme nous le grattage est devenu un exutoire pour ces émotions.

Lorsqu’il faut sortir, que nous n’avons vraiment pas le choix de faire autrement, oui le dermatillomane a tendance a se cacher chez lui afin de ne pas exposer sa honte aux yeux des autres, vient la phase de camouflage. Creme, fond de teint, correcteur, anti cernes, poudre pour le visage, manche longue, pantalon, pour le corps même en été. Sa aide beaucoup c’est vrai…. Mais souvent pas assez, certains dégâts se voient toujours. Du coup, la personne a tendance a marcher tête baissé ou a se cacher derrière une grosse écharpe.

Des remèdes oui il y en a, mais cette maladie étant très peu connu, la plupart des médecins ou des psychiatres ne la connaisse pas et donc son dans l’incapacité d’aider leur patient. Il y aussi la méditation, le yoga, tout ce qui pourrait l’aider à calmer la personne intérieurement mais ce qu’il faut savoir c’est que la guérison est très longue. Pour guérir il faut apprendre à son cerveau à se déconditionner du grattage. C’est comme un toxico ou un alcoolique. Le dermatillomanie a besoin d’être sevré. Et comme un toxico et un alcoolique une rechute est toujours possible donc il lui est interdit de faire le moindre faux pas a moins de tout vouloir recommencer du début….


La plupart des malades ne savent pas qu'ils souffrent de cette maladie inconnu, j'espère faire connaitre cette maladie et aussi pouvoir aider certaines personne qui en souffrent

répondre

Recherche par mots-clés :

Beauté AddictForumSoinsacne - dermatillomanie